L'escorte présidentielle
de la Garde républicaine

Une des missions premières du régiment de cavalerie est d'assurer des services d'honneur à pied et à cheval au profit des plus hautes autorités de l'État. C'est ainsi que les gardes républicains cavaliers sont employés quotidiennement dans les palais nationaux, au premier rang desquels figure le palais de l’Élysée. Cinq cents services d'honneur sont effectués en moyenne chaque année, allant d'un simple piquet d'honneur avec quelques cavaliers à la mise en œuvre de la grande escorte à cheval.

Il existe deux types d'escorte :

- la grande escorte mixte composée de 140 chevaux et de 28 motards de l'escadron motocycliste de la Garde situés en flancs-gardes de chaque côté du véhicule présidentiel. Elle accueille les chefs d’État étrangers en visite d’État sur le territoire national ou escorte le président de la République notamment le jour de son investiture.
- la grande escorte à 157 chevaux ne se déroule qu'une fois par an, le jour du 14 juillet. Elle accompagne le président de la place de l’Étoile à la place de la Concorde. Ce sont 12 cavaliers dont un officier de portière qui occupent cette fois-ci les postes de flancs-gardes.

L'articulation des unités est toujours la même :

- la fanfare de cavalerie (33 ou 38 cavaliers, selon le type d'escorte, remontés en chevaux alezans dont deux chevaux timbaliers gris) commandée par le trompette-major
- le commandant du régiment de cavalerie
- le commandant en second (selon le type d'escorte)
- l'étendard et sa garde (trois cavaliers remontés en chevaux gris)
- l'avant-garde (51 cavaliers remontés en chevaux alezans)
- le cortège présidentiel (avec ses 12 flancs-gardes + un officier de portière ou 28 motards) l'arrière-garde (51 cavaliers remontés en chevaux bais ou bais bruns).

< >