© C. Degueurce - Musée Fragonard de l’École nationale vétérinaire de Maisons-Alfort

Mannequin de cheval en papier mâché par Louis Auzoux (1846)

Louis Auzoux développa à partir de 1822 une méthode inspirée de celle de Jean-François Ameline, un professeur de la faculté de Caen, lui permettant de créer des mannequins démontables en papier mâché. Il créa d’abord divers modèles humains avant d’appliquer sa méthode au monde animal puis à la botanique. Il élabora en 1844 un mannequin de cheval qui permettait de réaliser la dissection de cet animal sans avoir recours au cadavre. Celui-ci est le mannequin dit incomplet, simplifié, destiné à la formation des jeunes conscrits dans les régiments de cavalerie et d’artillerie.